29 mars 2006

Le délit de sale gueule

L'affaire Eunice Barber... Ou comment une athlète se fait arrêter de façon muscler. Etrangement, je n'ai pas vu cela sur beaucoup de blog, du moins dans ceux que je lis (je ne lis sûrement pas les bons me direz vous :p)... Et cela m'a fait pensé à une anecdote sur le délit de sale gueule...

Période Je-raconte-ma-vie :
Il y a quelques années, j'ai été à Amsterdam, et au retour, en bus, à l'arrivée du-dit bus, les douanes. Ma valise était mise à l'écart, ainsi qu'une autre, sûrement parce que c'etait une valise "en dur", de type Samsonite ou Delsey... Et bien encadré par deux douaniers...
Je m'excuse poliment, et je saisis ma valise. J'ai eu droit à un petit sourire et les messieurs se sont écartés pour me laisser passer. La seconde valise appartenait à un jeune homme, un poil moins bien mis que moi... Le genre jean crados, et dread locks... Lui, on lui a demandé d'ouvrir sa valise, et ils l'ont toute défaite, ses affaires sur le bitume à 5h du mat'... Il avait un air résigné, et il leur a gentiment dit :
"-y'a rien dans ma valoche, vu ma tronche, vous me pensez assez con pour essayer de passer quelque chose ?"
Là ou c'est plutot amusant, c'est que s'ils avaient ouverts ma valise, ils auraient trouvé des livres sur la façon de rouler des joints, parce que je les trouvais amusants... (ce qui n'est pas illégal en soit me direz-vous !)
Plusieurs fois, lors de passage en douane, mon allure de petite fille sage a fait que ma valise n'a pas été fouillée, alors que celles d'autres passagers, un peu moins "sages" etaient fouillés en règle...

Je n'ai jamais eu de problèmes avec la police, ni d'arrestation musclée ni rien... Pourtant j'ai entendu un bons nombres d'histoires là dessus, avec des amis traumatisés par cela. Après sur M6 ou d'autres chaines, on nous montre des téléfilms à la con ou les violences policières sont mises en relief, les conditions de détentions atroces en Inde ou en Turquie... Toujours plus facile de voir la paille dans l'oeil du voisin que la poutre qui sort de nos yeux...

L'equipe a publié une vidéo sur cette arrestation plus que musclée. Et cette histoire m'écoeure, une sorte de gout amer dans la bouche ; En Inde, on m'a demandé si j'aimais la France, si j'étais fière d'être française... J'ai eu parfois envie de répondre oui, mais lorsque je vois ceci, j'ai honte... Honte parce que si cette affaire fait autant d'histoire, c'est tout simplement parce qu'elle touche quelqu'un de connu, combien ont deja eu ce genre de cas, sans qu'il y ait eu de suite ? Combien ont subi cela simplement parce que leur peau ou leur allure n'était pas dans... Dans quoi d'ailleurs ?! La norme ? l'idéal policier ?... Finalement, le mot importe peu...

Posté par lilithv à 01:15 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur Le délit de sale gueule

    j'ai tout lu et c avec dégout que je dis que je s uis française(d'origine kabyle! ouf!)
    Ca me déglingue de voir que sous couvert "d'interpellations d'individus contrevenants" on tabasse et violente gratuitement n'importe qui.
    Le délit de sale gueule a encore de beaux jours devant lui

    Posté par tichat, 30 juillet 2006 à 15:28 | | Répondre
Nouveau commentaire